grenade

La grenade

Histoire :

Avec la datte, la figue, l’olive et le raisin, la grenade (Punica granatum) est l’un des premiers fruits à être utilisé dans la  cuisine du Moyen-Orient, il y a environ 5 000 ou 6 000 ans. Grâce à la résistance de son écorce, qui en fait un fruit de longue conservation et peu susceptible d’être abîmé durant le transport, la grenade a constitué, très tôt dans l’histoire, un des aliments de base des voyageurs et des caravaniers. Sa pulpe gorgée d’eau et légèrement acidulée permettait d’étancher la soif durant les longues traversées du désert. Ses pépins se sont donc rapidement disséminés vers l’Est (Afghanistan, Inde, Chine) et vers l’ouest (Égypte).

Les Maures l’introduiront en Espagne où, sous leur influence, elle donnera son nom à la ville de Grenade. En Mésopotamie, elle est le symbole de la fertilité, du fait de ses nombreux arilles.

Ce fruit du grenadier qui renfermant de multiples pépins est riche en vitamines, en sels minéraux et en oligo-éléments ainsi qu’en poly phénols. La grenade est le fruit dont la teneur en antioxydants est le plus élevé : plus élevé par exemple que le thé vert qui est pourtant une référence en matière d'antioxydants… qui permettent notamment de réduire le risque de maladie cardio-vasculaire, d’hypertension ou encore d’infarctus ! La grenade est également connue pour améliorer la circulation sanguine et diminuer le mauvais cholestérol. C’est donc un fruit à consommer sans modération.

De nombreuses études médicales ont également permis de mettre en lumière les vertus puissantes du fruit en matière de lutte contre les cancers. En effet, celles-ci montrent  que chez les patients atteints de cancer de la prostate, les cellules cancéreuses diminuaient et que la résistance des lipides à l'oxydation augmentait. Tout cela grâce à l'absorption d'une tasse quotidienne de jus de grenade.

Enfin, la poudre de peau grenade est aussi reconnue pour apaiser les problèmes digestifs. Les effets combinés des flavonoïdes, des tannins et des fibres contenus dans la grenade, en font un complexe parfait pour le système digestif grâce notamment à leur action antibactérienne, antivirale et anti-inflammatoire. Elle est donc indispensable contre les diarrhées, les digestions difficiles, les ballonnements…

Les usages médicinaux :

 

Ulcère :

Mélanger 125g de poudre de peau de grenade à 125g de miel pur, prendre une cuillère à café le matin a jeun (30min avant le petit déjeuner) et le soir au coucher.


Diarrhée:
La peau du fruit est précieuse dans le traitement de la diarrhée :

Faire bouillir dans environ 250 ml d’eau  20g de peau de grenade, 3g de clous de girofle ou de cannelle. Après refroidissement, boire 30 à 40ml du liquide trois fois par jour pendant quelques jours.

Enrouement ou une perte de la voix :
Faire bouillir 20g de la peau et 2 à 3g d'alun dans 250 ml d’eau. Utilisez le liquide pour se gargariser.

 

Hyperacidité :
La peau du fruit doit être séché et moulu. Prendre des doses de 5 à 10g, deux ou trois fois par jour dans de l'eau.

 

Saignement hémorroïdes :

Prenez environ 10g de peau de grenade et faire bouillir dans environ 250 ml d’eau. Sucrer avec du miel et boire le matin et le soir.